Le Coronavirus paralyse les chantiers en Espagne

Le Coronavirus paralyse les chantiers en Espagne

Après avoir décrété l’état d’alerte (Estado de Alarma) à partir du 15 Mars dernier afin de faire face à l’épidémie du Coronavirus, le Gouvernement espagnol  durcit encore plus les conditions du confinement et stoppe désormais toute activité non essentielle.

L’état d’alerte prolongé

Le Gouvernement de Pedro Sanchez avait décrété l’état d’alerte à partir du 15 Mars 2020. Le Décret Royal 463/2020 du 14 Mars interdit les déplacements autres que pour aller faire des courses, se rendre chez le médecin ou à la pharmacie, se rendre à la banque pour des gestions importantes, ou se rendre sur son lieu de travail lorsque le télétravail est impossible. Tous les bars, restaurants, musées,  centres culturels et commerciaux, écoles et universités etc., doivent rester fermés, et toute activité sportive hors de chez soi est interdite.

Cet état d’alerte, initialement prévu jusqu’au 29 Mars, a été prolongé il y a quelques jours jusqu’au 11 Avril 2020.

Arrêt des activités non essentielles

L’Espagne imposait déjà des règles de confinement parmi les plus strictes au monde, mais depuis ce lundi 30 Mars l’arrêt de l’activité s’est élargi à tous les secteurs considérés comme non essentiels.

Le secteur de la construction qui continuait jusqu’à maintenant à fonctionner doit donc cesser son activité laissant de nombreux chantiers (dont les programmes d’appartements neufs) en attente jusqu’à la fin de l’état d’alerte.

Quelles sont les activités essentielles qui continuent à fonctionner?

Le journal La Vanguardia nous donne une liste des activités qui continuent à fonctionner:

  • Les activités qui participent aux chaînes d’approvisionnement et au fonctionnement des services de production des biens et services de première nécessité (alimentation, alimentation animale, produits d’hygiène, médicaments ou produits sanitaires).
  • La restauration avec services à domicile
  • Les chaînes de production et de distribution de biens, services et technologies sanitaires, de matériel  médical, d’équipement de protection, d’équipement sanitaire et hospitalier.
  • Les activités essentielles au maintient de la production dans l’industrie manufacturière.
  • Les services de transport pour les personnes et marchandises autorisées à circuler pendant l’état d’alerte.
  • Les services dans les institutions pénitentaires, de protection civile, de sauvetage maritime, de prévention des incendies, de la circulation et de la sécurité sur les voies publiques. Cela inclut les entreprises de sécurité privées qui fournissent des services de transports, de réponse aux alarmes, ou pour la sécurité des services de fournitures essentielles à la population.
  • Les services de maintient du matériel et de l’équipement des forces armées.
  • Les centres, services et établissements sanitaires, les personnes qui prennent en charge les personnes âgées, les mineurs, les personnes dépendantes ou handicapées, et les centres technologiques ou biotechnologiques liés au Covid-19.
  • Les centres, services et établissements d’attention sanitaires pour les animaux.
  • Les services et points de vente de presse, les médias ou agences de presse publiques ou privées, l’impression et la distribution des journaux.
  • Les entreprises de services financiers, incluant les banques et les assurances, pour la prestation des services indispensables.
  • Les entreprises de télécommunication, audiovisuelles et de services informatiques indispensables.
  • Les services en rapport avec la protection et l’attention aux victimes de violences conjugales.
  • Les avocats, traducteurs, interprètes et psychologues qui particpent aux procédures en cours non suspendues.
  • Les cabinets comptables, conseillers juridiques et services à la prévention des risques professionnels, en cas d’urgence.
  • Les notaires et les registres pour les services essentiels.
  • Les services de nettoyage, d’entretien, de réparations urgentes et de surveillance, tout comme les services de ramassage, de gestion et de traitement des déchets dangereux, des ordures ménagères, ou encore de récolte des eaux usées.
  • Les centres d’accueil des réfugiés et des immigrés.
  • Les activités d’approvisionnement en eau, de purification et d’assainissement.
  • Les services de prédiction, d’observation et de vigilance météorologiques.
  • Les services postaux pour la récolte, le transport, la classification et distribution du courrier.
  • Les secteurs qui participent à l’importation et à l’approvisionnement du matériel sanitaire.
  • La distribution et livraison de produits achetés sur internet.
Ces articles peuvent aussi vous intéresser:
Coronavirus, port du masque en Espagne et nouvelles mesures d’hygiène

Enfin, l'Espagne a annoncé l'ouverture de ses frontières à partir du 21 juin. Tous les voyageurs en provenance de l'espace Shengen pourront donc se rendre Lire la suite...

Ouverture de Frontières en Espagne le 21 juin

Nouvelle et dernière volte-face du gouvernement de Pedro Sanchez concernant l'ouverture des frontières en Espagne. Le pays rouvrira finalement ses frontières aux Etats membres de Lire la suite...

Ouverture des frontières en Espagne, où en est-on?

La situation sanitaire provoquée par le Coronavirus a créé de nombreuses incertitudes ainsi que de nombreux changements de cap de la part du gouvernement espagnol. Lire la suite...

Ouverture des frontières en Espagne en juillet

Après plusieurs semaines d'incertitude, Pedro Sanchez a enfin fait l'annonce tant attendue: l'ouverture des frontières en Espagne se fera au mois de juillet. Cette annonce Lire la suite...